Les dépenses d’un professionnel de la danse orientale

Liste non exhaustive des dépenses et investissements nécessaires pour un artiste ou professeur de danse

Numéro 1 : la formation continue

Si je devais ranger cette liste par ordre d’importance, ma formation est bien sûr l’investissement le plus important que j’ai réalisé, et je ne le regrette pas. En tant qu’élève et jeune danseuse, j’ai pris énormément de cours, stages et cours particuliers pour me former, J’essayais aussi, en fonction de mes moyens, d’assister à des événements et de voyager quand c’était possible.

Aujourd’hui, je continue à me former dès que possible, par exemple lorsqu’un professeur que j’apprécie est invité à enseigner en France. Il faut compter environ 50-70€ pour un stage avec un professeur de renommée mondiale dans un festival (juste un ordre d’idée, cela varie en fonction de la durée et des conditions).

dépenses d'un professionnel de la danse orientale

Numéro 2 : les costumes professionnels de danse orientale

Les costumes professionnels de danse orientale sont créés par des designers spécialisés dans les costumes de scène. Ils représentent un budget conséquent : de 300 à 800 € selon la complexité du costume, le niveau de détails, les matières et le nombre de strass, perles, etc. Ces costumes sont réalisés en grande partie à la main. Parfois, tous les petits ornements sont collés, mais parfois (et c’est préférable), ils sont cousus un à un.

Je dirais que j’achète trois à cinq costumes par an. J’aime changer souvent et me renouveler. C’est parfois « obligatoire » en événementiel d’avoir des costumes de style différents selon les occasions et contextes, ou lorsqu’il y a plusieurs passages.

Avec les costumes viennent aussi toutes les petites choses que le public ne voit même pas : chaussures de danse, collants, shorty, etc.

Numéro 3 : les accessoires

Aux costumes s’ajoutent évidemment toute une panoplie d’accessoires. Rien d’obligatoire mais, lorsqu’on danse dans des restaurants ou événements, il y a tout de même une liste de « must have » pour assurer le show : ailes d’Isis, voiles (et pas une seule couleur !), canne et bâton, chandelier et bougies, feu, éventails, et la liste continue !

Les prix varient évidemment selon l’originalité, la complexité (les accessoires lumineux à LED seront par exemple plus chers) et la rareté.

N’oublions pas de mentionner bijoux, chaussures, collants & shorts, accessoires pour la musique (clés USB et câbles en tous genres). Tous ces petits objets fragiles qu’il faut remplacer régulièrement !

Numéro 4 : les produits de « beauté » et le soin

Cela peut paraître superficiel mais cela fait complétement partie du « package » de la danseuse ! Il ne vaut mieux pas faire les comptes car la liste est longue !

En tant que danseur professionnel, il est nécessaire d’avoir un maquillage adapté au spectacle, différent des produits du quotidien (maquillage très couvrant, longue tenue, faux cils, paillettes, etc.) Bien sûr, les produits dits professionnels engagent généralement un budget plus élevé et surtout, on en utilise beaucoup et il faut les renouveler souvent !

Enfin, il faut évidemment avoir tout le nécessaire en termes de soins et coiffage des cheveux, des ongles, de la peau, le démaquillage, et toute la « high maintenance » qui va avec !

dépenses d'une danseuse orientale professionnelle

Numéro 5 : les frais associés à n’importe quel « business »

  • Déplacements : essence, entretien de la voiture
  • Communication : hébergement d’un site Internet, publicités, réalisation de flyers, cartes, etc.
  • Séance photos, achat de vidéos, etc.
  • et toujours plus 😄

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.